De jeunes leaders se rassemblent pour trouver des solutions innovantes aux défis compliqués de l’Afrique de l’Ouest

ACCRA, Ghana, 6 juin 2017 /PRNewswire/ — Plus de 130 jeunes leaders africains se sont rencontrés à Accra, au Ghana, du 31 mai au 1er juin pour travailler sur des solutions répondant aux défis difficiles rencontrés dans leurs pays et communautés.

Mandela Washington Fellowship for Young African Leaders logo

Lors de la Conférence régionale de l’Afrique de l’Ouest (West Africa Regional Conference), qui rentre dans le cadre de la Mandela Washington Fellowship for Young African Leaders, ces jeunes spécialistes ont collaboré avec leurs pairs pour partager des solutions destinées à approfondir leur engagement avec les jeunes et les communautés. Au cours de la compétition de présentations de la conférence, les boursiers ont eu l’occasion de présenter leurs projets et idées de pointe à des partenaires commerciaux potentiels, dont Rainbow Consult, Kwese TV, Rendeavour, nFortics, Africa Internship Academy et The CSR Training Institute.

Laud Anthony Basing, un boursier de la Mandela Washington basé au Ghana, a remporté la compétition avec sa présentation novatrice d’une trousse pour pertes vaginales, un outil de diagnostic vaginal autoadministré qui se connecte à une application mobile pour traiter les infections et améliorer les résultats sanitaires des femmes d’Afrique de l’Ouest.

« La compétition de présentations et la bourse ont fourni une plateforme importante pour présenter mon produit, obtenir des commentaires importants, trouver des partenaires et acquérir des investisseurs », a expliqué Basing. D’autres présentations comprenaient une entreprise de vêtements pour personnes handicapées, une entreprise de tourisme culinaire, une banque d’outils communautaires polyvalents et un projet d’alphabétisation communautaire.

De jeunes dirigeants africains issus de 21 pays ont assisté à la conférence, dont le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, le Cameroun, le Tchad, la Côte d’Ivoire, la Guinée équatoriale, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, le Libéria, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, São Tomé et Príncipe, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

L’ambassadeur des États-Unis au Ghana, Robert P. Jackson, a exhorté les boursiers à continuer à faire des progrès en soulignant que « l’innovation est ce qui est nécessaire pour changer le visage du continent et les leaders sont ceux qui refusent d’abandonner face aux défis ».

Le Dr Patrick Awuah, fondateur et président de l’Ashesi University College, a prononcé le discours d’ouverture et a rappelé aux boursiers que « la personnalité d’un leader deviendra le destin d’une nation ».

La bourse Mandela Washington Fellowship fait venir dans les universités américaines 1000 jeunes spécialistes africains issus de tout le continent pour assister à des formations de leadership pendant six semaines. Les boursiers, qui sont sélectionnés de façon compétitive, représentent la génération émergente d’entrepreneurs, de leaders communautaires et de fonctionnaires qui travaillent pour façonner l’avenir de l’Afrique.

Les boursiers ont également présenté la façon dont ils traitent les problèmes communautaires pour soutenir l’esprit d’entreprise, mettre fin au chômage des jeunes et favoriser le développement économique.

Theo Sowa, PDG du Fonds africain pour le développement des femmes, a encouragé les boursiers à comprendre l’importance de la collaboration actuelle et future. « Le leadership n’est pas une question d’individu. Il s’agit du collectif et du travail en commun ».

USAID et IREX soutiennent les boursiers de la Mandela Washington en Afrique lorsqu’ils ont terminé la partie américaine de la bourse, avec des possibilités de développement professionnel continu, un mentorat, une mise en réseau et une formation pour faire avancer ces jeunes leaders tout au long de leurs efforts professionnels, car ils contribuent à créer un avenir meilleur pour l’Afrique et qu’ils forgent des relations plus approfondies avec des homologues aux États-Unis.

« Grâce à la bourse, ces jeunes leaders peuvent s’engager et construire des relations, des pratiques commerciales et de gouvernance transparente qui sont essentielles pour que les entreprises africaines et américaines puissent entrer et prospérer sur les marchés émergents », a déclaré Taleb Salhab, le vice-président des programmes internationaux chez IREX.

Les photos et les vidéos de la conférence sont disponibles en ligne.

Mot-clic : #MWFCon17

Alex Cole, directeur des communications stratégiques, IREX
acole@irex.org

Logo – http://mma.prnewswire.com/media/150532/irex_mandela_washington_fellowship_logo.jpg

Comments are closed.

Powered by WordPress | Designed by: Virtual Dedicated Servers | Thanks to Best Top WordPress Themes, Premium Themes and