Huit personnes arrêtées en Guinée pour la vente illégale de médicaments antipaludiques

Le Bureau de l’inspecteur général de l’USAID agit pour arrêter le vol de marchandises financées par les États-Unis

CONAKRY, Guinée, le 20 janvier 2017 /PRNewswire/ — Cette semaine, une enquête du Bureau de l’inspecteur général (OIG) de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a poussé les autorités locales de Guinée à arrêter huit individus pour la vente illégale de médicaments antipaludiques. Les arrestations interviennent après des semaines d’enquêtes communes menées par l’OIG et la gendarmerie nationale guinéenne pour obtenir des éléments de preuve de vol, de détournement de médicaments et de revente de marchandises antipaludiques financées par le gouvernement américain.

L’OIG a ouvert son enquête en s’appuyant sur des rapports du personnel du gouvernement américain indiquant que des marchandises financées par l’USAID, généralement mises à disposition gratuitement, étaient vendues illégalement dans des marchés publics de Conakry. Les mesures de répression criminelle de cette semaine ont impliqué près de 100 agents de police locaux qui sont intervenus pour appréhender des individus répartis dans cinq marchés séparés, avec le soutien logistique de l’OIG. L’enquête est en cours.

Le gouvernement américain lutte contre le paludisme par le biais de l’Initiative présidentielle de lutte contre le paludisme (PMI) qui est axée sur 19 pays en Afrique, y compris en Guinée. Le paludisme est endémique en Guinée et provoque plus de décès que n’importe quelle autre maladie. Le financement de la PMI dans le pays a dépassé les 72 millions de dollars depuis l’exercice 2011 et s’est élevé à 15 millions de dollars pour le seul exercice 2016. D’autres fonds américains soutiennent les programmes antipaludiques sous l’égide du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

« Chaque dollar dépensé dans l’aide extérieure des États-Unis est primordial et le vol, le détournement de médicaments et la revente de médicaments vitaux signifient qu’ils n’iront pas aux Guinéens qui en ont le plus besoin », a déclaré l’inspectrice générale de l’USAID, Ann Calvaresi Barr. « La fraude en tous genres est inacceptable, mais réaliser illégalement des profits à partir des programmes de santé est particulièrement monstrueux. Nous poursuivrons ces affaires sans relâche et demandons à quiconque disposant d’informations concernant le vol de ces marchandises, en Guinée ou ailleurs, de contacter immédiatement notre bureau. »

En Guinée, l’OIG continue à rechercher des informations spécifiques sur la logistique, les méthodes opérationnelles et les procédures utilisées dans le vol de marchandises antipaludiques financées par le gouvernement américain et par les fournisseurs de médicaments contrefaits.

Toute personne disposant d’informations concernant ces activités est invitée à contacter l’OIG :

L’OIG mène des enquêtes et audits indépendants pour rendre les programmes d’aide extérieure américains plus efficients, efficaces et responsables. Les informations signalées à l’OIG sont traitées en toute confidentialité et l’OIG protège l’identité de chaque personne fournissant des informations, dans les limites prévues par la loi.

Récemment, l’OIG a intensifié son combat contre la fraude, le gaspillage et les abus dans les programmes antipaludiques soutenus par les États-Unis en Afrique. Ses campagnes « Make A Difference » (MAD -Changer les choses) au Malawi, au Bénin et au Nigeria demandent publiquement aux citoyens de s’opposer au vol et à la contrefaçon de marchandises antipaludiques et de reconnaître les dangers qu’elles représentent.  Les lignes d’assistance spéciales MAD Malaria dans ces pays offrent des récompenses monétaires pour toute information concernant des abus dans les programmes antipaludiques Quiconque disposant d’informations doit contacter l’OIG :

Malawi
Appelez le 800 00 847 (appel gratuit)

Nigeria
Appelez le 8099937319 (appel gratuit depuis le réseau mobile Etisalat)

Bénin
Appelez le 81000100 pour être connecté via un opérateur au 855-484-1033 (appel gratuit)

Monde
Adresse électronique : madmalariahotline@usaid.gov

Comments are closed.

Powered by WordPress | Designed by: Virtual Dedicated Servers | Thanks to Best Top WordPress Themes, Premium Themes and