Press Releases

Le rapport Goalkeepers de la Fondation Gates indique que des progrès sont encore possibles malgré les retards par rapport aux objectifs mondiaux

Bill Gates et Melinda French Gates appellent les dirigeants du monde entier à respecter leurs engagements envers les plus pauvres et à investir dans l’innovation et l’ingéniosité pour continuer à sauver des millions de vies

SEATTLE, 13 septembre 2022 /PRNewswire/ — La Fondation Bill & Melinda Gates a publié aujourd’hui son sixième rapport annuel Goalkeepers, soulignant que presque tous les indicateurs des Objectifs de développement durable des Nations Unies sont dans le rouge, à mi-parcours pour les atteindre d’ici 2030. Malgré les retards importants causés par le chevauchement de diverses crises mondiales, le rapport demeure optimiste et laisse entrevoir des possibilités d’accélérer les progrès vers l’élimination de la pauvreté, la lutte contre les inégalités et la réduction des impacts du changement climatique.

Co-écrit par les coprésidents de la fondation Melinda French Gates et Bill Gates, le rapport de cette année, intitulé « L’avenir du progrès », fait état de l’impact de la pandémie de COVID-19, des guerres en Ukraine et au Yémen, des crises climatiques et alimentaires en cours et des freins macro-économiques sur les ambitions mondiales d’améliorer et de sauver des millions de vies d’ici 2030.

« Il n’est en rien surprenant que les progrès soient au point mort du fait des nombreuses crises », a déclaré Bill Gates. « Mais ce n’est pas une raison pour abandonner. Chaque mesure visant à sauver des vies et à réduire la souffrance compte. Se détourner serait une erreur. »

Dans leurs réflexions respectives, Melinda French Gates and Bill Gates appellent à de nouvelles approches pour parvenir à l’égalité des sexes et à la sécurité alimentaire. Ils citent également les progrès spectaculaires réalisés dans la lutte contre l’épidémie de VIH/SIDA – une baisse de près de 60% des décès annuels entre 2000 et 2020 – comme exemple de ce qui est possible lorsque le monde investit dans des solutions à long terme et des approches novatrices à des problèmes profonds.

« Le monde est confronté à de nombreux défis, dont certains peuvent sembler insurmontables. Pourtant, malgré les contretemps, j’ai plein espoir que nous puissions résoudre ces problèmes ensemble et sauver des millions de vies grâce à l’ingéniosité humaine et à l’innovation », a déclaré Melinda French Gates. « Nous savons que des progrès sont possibles parce que la communauté mondiale a déjà fait face à des obstacles difficiles et a su les surmonter. Et nous pouvons le faire à nouveau. »

Le rapport de cette année comprend les meilleurs et les pires scénarios pour mettre fin aux maladies infectieuses évitables et à la malnutrition, améliorer l’accès à une éducation de qualité, accroître l’accès aux services financiers et parvenir à l’égalité des sexes.

« Nous sommes à un point d’inflexion historique ; et la façon dont le monde réagira à ces retards aura un impact sur ce qui va se passer maintenant mais également pour les générations à venir. Des millions de vies sont en jeu », a déclaré Mark Suzman, PDG de la Fondation Gates. « Nous appelons

les gouvernements, le secteur privé, la société civile et les organisations philanthropiques à faire davantage pour atteindre les objectifs ambitieux et à continuer d’investir dans de nouvelles façons de penser, de nouveaux outils et données, et des solutions éprouvées pour s’assurer que chaque personne puisse avoir l’opportunité de vivre une vie saine et productive. »

Dans sa réflexion, Melinda French Gates fait référence à des données qui montrent que le monde n’atteindra pas l’égalité des sexes avant au moins 2108, soit trois générations plus tard que prévu. Elle appelle à des approches allant au-delà d’assurer la capacité d’une femme à gagner sa vie, mais lui permettant également de la contrôler.

« Lorsqu’il s’agit de l’avenir du progrès, à savoir pas uniquement envers les objectifs mondiaux liés à l’égalité des sexes, mais également ceux relatifs à la bonne santé, à une éducation de qualité, à l’élimination de la pauvreté, etc. – un moteur permettant de les stimuler tous existe : le pouvoir des femmes », écrit Melinda French Gates.

Elle souligne deux approches éprouvées pour accroître le pouvoir des femmes dans leurs familles et leurs communautés : renforcer la résilience économique grâce à un meilleur accès à des outils financiers numériques et mettre en oeuvre une solide infrastructure de prestation de soins qui permet aux femmes de gagner un revenu en dehors de la maison.

Dans sa réflexion, Bill Gates affirme que la faim ne peut être résolue uniquement par l’aide humanitaire. Il cite les récents chocs en matière d’approvisionnement mondial en céréales en provenance d’Europe de l’Est et la menace persistante du changement climatique pour souligner la vulnérabilité et les interconnexions du système alimentaire mondial. S’appuyant sur un nouvel outil de visualisation des données pour prédire l’impact du changement climatique, le rapport établit des projections peu optimistes concernant les rendements futurs des cultures et la productivité agricole, en particulier en Afrique.

Bill Gates cite des exemples de solutions éprouvées de plantation de cultures « climato-intelligentes » et d’utilisation de la modélisation prédictive qui ont aidé les petits exploitants agricoles en Afrique et en Inde à augmenter leur productivité et à protéger leurs cultures des effets perturbateurs du changement climatique. Il appelle à une augmentation des investissements dans la R&D et d’autres solutions éprouvées pour augmenter de façon significative la productivité agricole, en particulier en Afrique, où 14 pays dépendent de la Russie et de l’Ukraine pour la moitié de leur blé.

« Le monde devrait faire preuve de générosité et ne pas laisser des gens avoir faim, mais au final, cela ne résout pas le problème plus vaste. L’objectif ne devrait pas simplement être de pouvoir offrir plus d’aide alimentaire. L’objectif devrait être qu’aucune aide ne soit nécessaire », écrit-il.

À propos de la Fondation Bill & Melinda Gates

Guidée par la conviction que toutes les vies ont une valeur égale, la Fondation Bill & Melinda Gates oeuvre pour aider toutes les personnes à mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, elle se concentre sur l’amélioration de la santé des populations et à offrir l’opportunité de ne plus souffrir de la faim et de l’extrême pauvreté. Aux États-Unis, elle cherche à s’assurer que toutes les personnes, en particulier celles qui ont le moins de ressources, ont accès aux opportunités nécessaires pour réussir à l’école et dans la vie. Basée à Seattle, État de Washington, la fondation est dirigée par son PDG, Mark Suzman, sous la direction des coprésidents Bill Gates et Melinda French Gates et du conseil d’administration.

À propos de Goalkeepers

Goalkeepers est la campagne de la fondation visant à accélérer les progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable (objectifs mondiaux). En partageant des faits et des données en rapport avec les objectifs mondiaux sous la forme d’un rapport annuel, la Fondation Gates espère inspirer une nouvelle génération de leaders – des Goalkeepers qui sensibiliseront au progrès, tiendront leurs dirigeants pour responsables et prendront des mesures pour permettre d’atteindre les objectifs mondiaux.

À propos des objectifs mondiaux

Au siège des Nations Unies à New York, le 25 septembre 2015, 193 dirigeants mondiaux se sont engagés envers la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (objectifs mondiaux). Il s’agit d’une série de cibles et d’objectifs ambitieux visant à atteindre trois buts extraordinaires d’ici 2030 : mettre fin à la pauvreté, combattre les inégalités et l’injustice et lutter contre le changement climatique.

Contact pour les médias : media@gatesfoundation.org

Lien vers le rapport : https://www.gatesfoundation.org/goalkeepers/report/2022-report

Graphiques et ressources visuelles du rapport : Ressources du rapport